• Témoignage de Jean-Pierre Brouillaud

    envoyé par  Jean-Piere Brouillaud, novembre 2012

    Je suis aveugle et de par l’existence que je mène, celle d’un nomade souvent confronté aux difficultés d’endroits peu recommandables pour une personne présentant un handicap, – le handicap n’est pas un moins, mais une différence, passer quelques jours dans le gîte adapté de Véronique et Philippe fut comme une oasis au milieu du désert.

    Je ne saurai que vous inviter à faire une telle expérience d’immersion de quelques jours dans le silence et le beau, dans ce gîte  en pleine nature où tout est pensé pour agrandir notre autonomie. C’est rare de pouvoir bénéficier d’un tel cadre car, reconnaissons-le, les villes sont plus accessibles de manière générale à nos différences que les campagnes. Et cette fois-ci à une portée d’oreille ou d’yeux pour ceux  qui en ont, la châtaigneraie nous raconte ses histoires de petites châtaignes qui portent d’immenses arbres à venir si on les laissent germer et croître, et de magnifiques chevaux, des shagyas, nous invitent à les approcher pour réveiller la fraternité entre nos différences.

    Disons-le j’ai été emballé par l’ensemble, ce gîte, ce lieu, et ce couple, Véronique et Philippe Gibaud, qui a davantage une démarche militante que financière.

    Allez vérifier mes dires et n’hésitez pas à partager vos réflexions avec moi, vous me trouverez à cette adresse : http://l-illusion-du-handicap.over-blog.com

    Bonnes vacances dans ce gîte adapté du nord Ardèche, une nature authentique  à peine à une heure de Valence.

    Jean-Pierre  Brouillaud

    Jean-Pierre Bouillaud avec deux poulains de race shagya

Comments are closed.